Journal 05. Secrets et curiosités de la collection Yuanfen #2 : la scénographie du défilé

Notre collection de mode YUANFEN est riche de secrets que nous voulons partager avec vous.

Le yuanfen, ou destin, est le fil qui nous relie de cœur à cœur. Cette force invisible est présente et opère dans nos vies à tout moment. Pour illustrer ce concept chinois à travers les pièces de la collection, Adriana a dessiné un motif à partir des cartes des pays d’origine des fondateurs de la marque : l’Espagne pour Adriana, la France pour Pauline et la Chine pour Zhang Xing. Il naît de cette superposition un motif aux lignes abstraites. Nous l’avons réalisé avec la technique du batik Miao sur une robe en soie, pièce emblématique de la collection. Ce motif représente nos destins croisés en Chine, les chemins des possibles et l’abolition des frontières.

The motif de la carte symbolisant notre yuanfen

Pour notre défilé lors de la Mercedes Benz Fashion Week, le designer Zhang Xing a été chargé de créer une installation artistique pour la scénographie, qui s’inscrive dans la même symbolique du yuanfen. Au début de la conception, il a réfléchi à utiliser un matériel qui reflèterait nos valeurs, participerait au rayonnement de l’artisanat de tradition Miao et aurait à la fois une portée universelle. Il a donc choisi le papier qui a aussi une valeur historique particulière. En effet, la fabrication du papier est née en Chine sous la dynastie des Han, vers l’an cent après JC. A cette époque le papier était fabriqué avec des fibres de bambou, de l’écorce de mûrier ou encore du chanvre. Cette invention s’est ensuite répandue dans le monde entier. Le papier est devenu par la suite le support privilégié pour l’écriture.

Pan Yuhua fabriquant du papier fait main Miao

Notre yuanfen, si bienveillant depuis le début de notre investigation dans le Sud de la Chine, nous a amenés à la rencontre de Pan Yuhua. C’est un artisan Miao qui confectionne du papier selon les méthodes ancestrales remontant à la dynastie des Han. Pour Pan Yuhua, la confection du papier est une histoire de famille. Ils pratiquent cet art millénaire depuis des générations. Après avoir travaillé quelques années dans les grandes villes, Pan Yuhua est revenu habiter dans son village natal, le village de Shiqiao, perdu au milieu des montagnes du Guizhou. Seul dans son l’atelier, le Singing Paper Workshop, Pan Yuhua se sent plus que jamais à sa place et sur son chemin de vie. C’est aussi pour lui une façon de communiquer avec ses ancêtres.

Pan Yuhua est un homme fier et très respecté dans sa région car il participe activement à la préservation du patrimoine artisanal Miao. Comme le lui a enseigné son grand-père, il confectionne le papier au grès des saisons, pour être en harmonie avec la nature. Depuis son plus un âge, Pan Yuhua est fasciné par l’infinité créative permise par la fibre de papier. Dans son atelier fleurissent des créations variées. Il réalise des papiers très fins et délicats, ou très épais lui permettant de faire des couvertures de livres, des abat-jours, des sacs etc. Animé par la volonté de faire rayonner l’artisanat Miao, nous travaillons actuellement avec l’atelier de Pan Yuhua pour concevoir nos packagings et nos étiquettes.

Collaborer avec Pan Yuhua pour créer notre installation pour le show à Madrid s’est imposé comme une évidence. Zhang Xing a designé un immense paravent, inspiré par ceux de la Chine antique, confectionné avec du papier très épais. Zhang Xing a ensuite proposé d’utiliser du fil de coton pour dessiner le motif des cartes, symbole de notre yuanfen. Nous vous invitons à visionner cette vidéo qui retrace l’histoire du paravent, du Guizhou au podium de la Mercedes Benz Fashion-Week.  

Processus de création du paravent

Lors du défilé, le paravent était éclairé pour créer des jeux de lumière, évoquant le théâtre d’ombres chinoises. La première modèle a jailli de cette installation, ainsi nous partagions enfin notre yuanfen avec le plus grand nombre. Le défilé s’est clôturé par une performance très appréciée de l’artiste chinoise Hailan sur ce paravent. En écho au son des tambours, les traits de pinceaux de l’artiste s’envolaient sur le papier, venant s’entremêler au motif des cartes. Une nouvelle histoire s’écrivait cette après-midi-là à Madrid. Ce paravent témoigne d’un voyage créatif qui dépeint les chemins de vie inspirants de nos rencontres en Chine.

Nous remercions chaleureusement la famille d’Adriana qui fût d’une aide précieuse pour la confection du paravent à Madrid.

No Comments

Laisser un commentaire

NEWSLETTER

RECEVEZ 10% DE RÉDUCTION SUR VOTRE PREMIÈRE COMMANDE EN VOUS INSCRIVANT À NOTRE NEWSLETTER !